LE CONSEIL SCIENTIFIQUE ET ETHIQUE (CSE)


 

Flavio Aristone, Universidade Federal do Mato Grosso do Sul , Brasil

   Hugo Dayan, Université Pierre et Marie-Curie (UPMC), Paris

Antonio Elizalde Hevia, Universidad Bolivariana de Santiago, Chili

Pablo Guerra, Universidad de la República, Uruguay

André Joyal, Université de Quebec Trois Rivières, Canada

Cléonice le Bourlegat, presidente  do  CSE, Universidade Católica Dom Bosco, MS-Brasil

Sabrina Liberatoscioli, ONG Centro Studi Americanistici, Italia

Nicolas Meyer, ONG Nuestras Huellas, Argentina

Dalva Mirian Coura Aveiro Incubadora Tecnológica de Cooperativas Populares da Universidade Federal de Mato Grosso do Sul Brasil

Silvana ParenteInsitute  Asessoria para o Desenvolvimento Humano, Brasil

Dominique VannesteUniversité Catholique de Leuven, Belgique

Tania Zapata, Instituto de Assessoria para o Desinvolvimento Humano, Brasil

Naouffel ZiadiCentre d’Etudes et de Recherches Economiques et Sociales, Tunisie

 

 LE CONSEIL SCIENTIFIQUE ET ETHIQUE 

Les membres du Conseil Scientifique et Ethique sont proposés par les partenaires du programme et sont nommés sur la base de leurs compétences  en matière de développement durable, de développement local et d’économie solidaire par le (la) directeur (trice) scientifique du programme ESSAS.
Le Conseil Scientifique et Ethique est une instance consultative dont l’objet est de veiller à l’éthique et à la pertinence scientifique de la démarche et des résultats .
Il se réunit à la demande de la direction scientifique du programme ou de son (sa) président (e)  pour :

* Rendre un avis sur le déroulement du programme
* Examiner et donner son avis sur la pertinence scientifique de la démarche
* Organiser l’évaluation scientifique de la démarche et des résultats dans les conditions   déterminées par la Direction Scientifique  du Programme
* Rendre un avis sur l’adhésion de nouveaux partenaires susceptibles d’être associées ou de  collaborer au programme
* Procéder à l’évaluation de l’activité scientifique. Pour l’évaluation, le Conseil peut s’appuyer, en  tant que de besoin, sur des experts qu’il désigne et dont il définit les missions. Cependant  la Direction scientifique du programme peut demander une évaluation de ses activités par une instance extérieure.
* Formuler toute proposition sur de nouveaux réseaux de collaboration scientifique et sur les extensions du programme  initial
* Veiller aux conditions du maintien des objectifs, scientifique et éthique, du programme dans ses développements ultérieurs.